velas gamefi play to earn actu

Attendue comme une des blockchains les plus intéressantes de la fin 2021, Velas n’a pas trouvé son heure, ou du moins pas encore. Jusqu’à maintenant, le DEX wagyuswap reste l’application principale du réseau et le volume des transactions descend peu à peu. Heureusement, depuis quelques semaines les choses commencent à changer. La partie DeFi s’enrichit mais c’est surtout du côté gaming que des applications intéressantes projettent de s’installer. On peut donc s’attendre à un retour des utilisateurs dans les prochains mois.

  • Wagyuswap et VeleroDAO, les deux piliers DeFi sur Velas
  • RatX et Akari Finance propulsent Velas dans le GameFi
  • Quelle perspective pour le cours du VLX ?

Le réveil de la DeFi pour le concurrent de Solana ?

VeleraDAO a été le point de départ du renouveau de la DeFi sur Velas. Lancée par le launchpad Velaspad de Bluezilla lors d’une IDO, cette plateforme est un fork de MakerDAO qui propose son propre stablecoin, l’USDV. On peut minter l’USDV en posant en collatéral du VLX ou du WAG, le token du DEX Wagyuswap. Cela permet ainsi de récupérer du stablecoin sans avoir à vendre ses tokens. Cette arrivée a été l’occasion de créer d’autres pools de liquidité et de farming sur le DEX. Wayguswap a aussi amené d’autres tokens sur le réseau, en particulier le DAI et le WBTC.

Wagyuswap pratique un marketing très incitatif avec des burn réguliers de son token pour diminuer la supply ou l’ouverture de pools à haut rendement. Pour l’instant, cela n’a pas réussi à faire venir de nouveaux utilisateurs. Cela a néanmoins permis au moins de ralentir la chute du volume. Pour l’instant, environ un million de dollars s’échange quotidiennement sur cette plateforme alors le volume était monté à plus de 30 millions début novembre.

Akari Finance: Defi Kingdoms à la mode Velas

Si ce n’est pas la DeFi qui va sauver tout de suite Velas de l’oubli, l’arrivée du GameFi va sans doute changer la donne. Pour l’instant, le métavers Velhalla mettra encore de nombreux mois avant de se développer. Autant aller voir les applications qui vont s’installer entre temps. Commençons par Akari Finance, puisque le site sera normalement ouvert dès la semaine prochaine.

Dans un premier temps, Akari Finance prendra l’apparence d’un DEX. En fait, ce protocole va peu à peu se rapprocher de Defi Kingdom sur Harmony. Il se place lui aussi dans un univers médiéval avec une touche de fantasy. Il s’agit de faire plus précisèment un protocole de DeFi gamifié. Le token du jeu sera disponible dans un premier temps en liquidity mining (donc via le farming). C’est ce token qui permettra d’obtenir les NFT utilisés dans le jeu. Dans la seconde phase, 4 factions seront concurrentes et les mécanismes de jeu et de DeFi vont peu à peu se mélanger. Si au début les choix des factions est indifférent, leur choix va peu à peu déterminer les rendements qu’on peut obtenir.

Les jeux de combats arrivent sur Velas avec RatX

Second projet dans le domaine gaming, RatX est un jeu de combat créé par une équipe de neuf membres dont certains français. Le jeu veut peu à peu évoluer vers la 3D et prend pour modèle Super Smash Bros. Lors de chaque combat, les joueurs doivent mettre une mise que le vainqueur emportera. Le jeu va utiliser le token RATX pour récompenser les joueurs. Une partie des tokens récoltés lors des tournois sera aussi utilisée pour le développement du jeu. Ainsi, plus il y aura de l’activité dans le jeu, plus il pourra être amélioré. Des NFT sont aussi prévus pour les personnages en forme de rat, les armes, l’énergie et leur maison. Dans les prochaines semaines auront lieu les ventes du token et des NFT. Il sera néanmoins possible d’acheter ou même de louer ces NFT dans le marché secondaire que RatX proposera.

Cette première étape permettra d’apporter de la liquidité à l’équipe. Elle précédera un tournoi qui mettra en jeu 10000 dollars de récompenses pour les vainqueurs. Cependant, le jeu sera pleinement opérationnel dans les phases 2 et 3. On y verra apparaître les quêtes, les classements des joueurs, le mode spectateur pour soutenir ses amis et enfin le mode Battle Royal pour organiser des combats avec un très grand nombre de joueurs. Une fois ces éléments mis en place, l’équipe de RatX veut à la fois intégrer des NFT d’autres projets et devenir cross-chain. Dans une perspective ultime, l’équipe espère créer un mode 3D et l’intégration à un métavers.

Quelle perspective pour le VLX ?

Ces nouveautés devraient évidemment avoir à plus ou moins long terme une conséquence sur le cours du VLX et du WAG. Le prix actuel du VLX à 0,21 dollars est un très bon point d’entrée. Il correspond à la résistance que le cours n’a pas pu franchir en mai 2021. Mais cette résistance est devenue à son tour un support sur lequel il a rebondi en décembre. Si ce support tient, le VLX pourra profiter de ces nouveautés pour revenir vers son ATH de 0,47 dollars puis le dépasser.

Quand au WAG, il faut faire attention à sa tokenomics avant d’investir. Même si le cours a beaucoup baissé depuis novembre, puisqu’il est passé de 2,5 dollars à 0,09, il pourrait encore continuer sa chute. En effet, pour l’instant il n’y a que 11% des tokens en circulation. Si on prend une capitalisation de base à 5 millions, on peut considérer que le prix devrait être autour des 0,01 dollars lorsque tous les tokens seront libérés. Néanmoins, les burns réguliers devraient permettre de ne pas atteindre ce seuil. De plus, même si le token descend, les récompenses de staking sont telles qu’il est possible d’investir dès maintenant et de compenser une éventuelle baisse du WAG.

La blockchain Velas va-t-elle connaître son heure de gloire ? Dans ce marché bien morose, le réseau reprend une activité rassurante pour son avenir en tout cas. Avant même l’arrivée de sa v2, Wagyuswap multiplie les nouveautés et renforce sa collaboration avec VeleroDAO. Mais c’est surtout du côté gaming qu’il faut suivre Velas avec deux projets vraiment prometteurs. Akari Finance et RatX sont-ils le point de départ du succès de Velas ?

Professeur de philosophie et investisseur dans les cryptomonnaies et les métavers. Ayant toujours écrit, mon intérêt pour les cryptomonnaies m'a naturellement conduit à devenir rédacteur pour partager mes connaissances dans ce domaine.

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.