nft kalissa luxe lvmh actu nft france

Depuis quelques mois, l’industrie du luxe se tourne de plus en plus vers les NFT. Guerlain, Louis Vuitton ne sont que deux exemples parmi beaucoup d’autres. Chaque semaine quasiment de nouvelles marques sortent leur collection ou veulent s’installer dans un métavers. Cependant, ces annonces sont souvent décevantes car les NFT servent uniquement de faire-valoir pour moderniser l’image de ces marques. Tout en restant dans cette convergence entre industrie du luxe et NFT, la marketplace Kalissa redonne un véritable rôle à cette technologie. L’IDO de son token étant prévue pour dimanche 22 mai, c’est l’occasion d’évaluer leur projet.

  • Présentation du projet Kalissa
  • Une marketplace dédiée aux créateurs
  • Lancement du KALI le dimanche 22 mai

NFT et technologie blockchain au service de l’industrie du luxe

L’idée de Kalissa est simple. Personne n’achètera un vêtement de luxe pour le NFT qui lui est associé mais pour le vêtement lui-même. Il faut donc que ce NFT donne une véritable plus-value à son possesseur. On frimera plus en portant un sac Louis Vuitton qu’en possédant un NFT de cette même marque. Mais si on met de côté ceux qui veulent simplement frimer, la personne qui achète un vêtement de luxe a besoin de savoir qu’il est authentique et qu’il pourra le porter longtemps.

Les NFT de Kalissa vont justement servir à répondre à cette demande. Ils ne s’ajoutent pas à une offre déjà complète mais viennent répondre à un besoin qui était déjà présent. Quelle tristesse de voir un vêtement auquel on tenait dégradé par une tache qui ne s’enlève pas. En achetant un vêtement sur la marketplace, le créateur s’engage à renouveler le vêtement à un prix très bas. Pour un prix modique, il est donc possible d’avoir d’avoir un vêtement identique à celui que vous avez acheté. De plus, en cas de revente du vêtement, le NFT garantit son authenticité, ce qui permet d’éviter les contrefaçons. Enfin, une valeur en KALI, le token de cette marketplace, est adossée à chaque NFT. Ainsi, acheter un vêtement dans la marketplace de Kalissa donne le droit de récupérer à tout moment cette valeur plancher en échange du NFT.

👉 L’industrie du luxe suit les grands, comme le Festival de Cannes ou Roland-Garros !

Kalissa, un marché NFT web3 pour les créateurs.

Kalissa ne s’arrête pas là mais veut développer son offre dans deux directions. Pour donner plus d’utilité au NFT adossé aux vêtements, Kalissa veut les rendre accessibles dans les métavers. En fonction des blockchains sur lesquelles sont mintés les NFT, il sera possible de les porter sur tel ou tel métavers. Nos avatars pourront donc au fur et à mesure de nos achats se constituer une garde-robe virtuelle. On peut donc imaginer ces vêtements portés dans Decentraland dans quelques mois. La multiplication des métavers dans les prochains mois sera l’occasion de multiplier les partenariats. Cela donnera une véritable plus-value non seulement aux acheteurs mais aussi aux marques qui pourront ainsi être visibles dans les métavers.

La marketplace veut aussi s’ouvrir à toutes les catégories de créateurs qui pourront y déposer leurs produits. Cette connexion entre monde réel et technologie blockchain lui permet de reprendre le modèle d’Amazon à l’intérieur du web3. Une plateforme accessible à tous mais décentralisée, gouvernée par tous par l’intermédiaire du KALI. Une plateforme sur laquelle il sera aussi possible de payer par carte bleue pour ceux qui sont encore réfractaires à la technologie blockchain, Kalissa se chargeant de faire les conversions.

Le token KALI au centre de l’écosystème Kalissa

Afin de réaliser son projet, Kalissa avait besoin d’un token qui pourrait avoir de multiples fonctions. Il sera à la fois un moyen de paiement sur la marketplace et il servira à garantir une valeur minimale aux NFT liés aux vêtements. Il est aussi le token de gouvernance de la futur DAO de Kalissa. Ses détenteurs pourront ainsi décider de la future orientation de la marketplace.

Le lancement du token KALI aura lieu le dimanche 22 mai sur la plateforme Pinksale qui est le launchpad automatisé qui permet aux projets de créer leur propre vente. Un peu plus de 8% des tokens seront mis en vente. Les tokens de la team étant lockés pour longtemps, ceux qui pourront participer à l’IDO ont donc une grande chance de tirer un bénéfice sur leur investissement. Cependant, il s’agit avant tout d’un investissement sur le long terme pour ceux qui parient sur la réussite de ce projet, d’autant plus que ces tokens permettent aussi d’avoir une réduction sur la marketplace.

La marketplace offre une série de solutions pour aider les vêtements de luxe et l’ensemble des créateurs à faire leur transition vers le web3. NFT garantissant l’authenticité et le renouvellement du vêtement, marketplace ouverte à tous, gouvernance par une DAO. Loin des effets de mode qu’utilisé par certaines grandes marques, l’usage des NFT répond à un vrai besoin. Il est encore trop tôt pour savoir si ce modèle n’est pas encore trop avant-gardiste et si ces marques de luxe souhaitent entrer dans le monde de la décentralisation.

Professeur de philosophie et investisseur dans les cryptomonnaies et les métavers. Ayant toujours écrit, mon intérêt pour les cryptomonnaies m'a naturellement conduit à devenir rédacteur pour partager mes connaissances dans ce domaine.

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.