nft non fungible token domineront le monde

NFT. Vous avez sans doute déjà entendu ce mot quelque part. Au moins une fois, c’est certain. Que ce soit sur Twitch de la bouche de votre streamer préféré. Ou de la part d’un présentateur télé peut-être. Et pourtant, beaucoup se posent des questions à leur sujet. Qu’est-ce qu’un cryptopunk ? Non fungible token, qu’est-ce que ça veut dire ? La blockchain Ethereum ça sert à quoi ? Ce sont autant de questions qui passent par une recherche Google. Et ça, il le garde en mémoire et ses statistiques sont publiques. Alors les NFT, art numérique, œuvres véritables ou bien mode sans fondement ?

La mode NFT s’intensifie

Les NFT sont toujours présents, après un bond de plus d’un an. S’il y a peu, personne n’en connaissait l’existence, c’est maintenant un sujet sur toutes les lèvres. On ne compte plus les pseudos artistes sur Instagram. Ne parlons même pas des « projets » qui veulent surfer sur la vague des cryptopunks. Pourtant au vingt-et-unième siècle, les modes ont tendance à vite s’évaporer. Internet accélérant les phénomènes, de hausse comme de baisse. Qui se rappelle de la tecktonik ?

Toutefois, les NFT se sont installés pour un moment. Car fin Décembre, à l’approche de Noël, les NFT sont passés en premier devant « crypto » dans les recherches de Google. C’est une première dans l’histoire de la blockchain. Cette information a été remarquée grâce à Google Trends, qui répertorie les recherches et permet de les comparer. Et si on allait un peu plus loin dans la recherche ?

En creusant, on peut voir que si l’Europe et les Etats-Unis s’intéressent toujours un peu plus aux cryptos… Ce n’est pas le cas du monde dans son entièreté. En effet, le Japon et la Russie s’intéressent visiblement de très près aux jetons non fongibles. Sur une période d’un an, la recherche sur les NFT a explosée. Bien devant les cryptomonnaies donc, dans ces pays. C’est également le cas pour la Corée du Sud, Taïwan ou encore la Turquie. Et avec 77% de recherches sur les NFT contre 23% sur les cryptos au Japon, c’est un record écrasant.

(Comparaison de la répartition par région. Source : Google Trends)

Un phénomène qui prend de l’ampleur

Mais même si cela reste exceptionnel, les NFT avaient déjà dépassé nombre de sujets. En Mars par exemple, les recherches concernant Ethereum étaient inférieures pour la première fois. Quelques mois auparavant, en Décembre 2020, la DeFi s’inclinait. Pourtant numéro une de l’année. Alors même que les non fungibles tokens commençaient tout juste à se faire connaitre.

Et il ne s’agit pas que du monde de l’art. Tous les sujets de la société sont touchés par les NFT. Les stars se mettent depuis plusieurs mois à vendre des NFT à leurs fans. Les équipes de football ont déjà senti le bon filon et vendent de nombreuses œuvres numériques. Les marques également. C’est le cas de Nike par exemple ou encore Adidas.

Les jeux sont également de grands utilisateurs des NFT auxquels ils donnent de nombreuses fonctionnalités. En passant bien sûr par la possibilité d’acheter une parcelle de terrain virtuelle dont le NFT sera l’acte de propriété. Et comme si ce n’était pas suffisant, de nombreux autres projets sont en cours. Dans le monde de la musique ou du cinéma notamment.

Ainsi, est-ce que les NFT deviendront plus populaire que le Bitcoin ? C’est presque certain. Reste à savoir quand. Mais ce phénomène ne semble pas freiner sa course. Il prend de l’ampleur chaque jour. A tel point qu’on peut facilement imaginer un monde avec des NFT partout. Difficilement un monde sans…

A lire aussi – ”NFT : Ferrari Apporte la Formule 1 dans la Blockchain

Vers un monde NFT ?

Mais jusqu’où va donc nous emmener cette mode ? Est-ce seulement une mode ? Car outre ce qu’on en dit, comme les chiffres de vente faramineux d’un tableau blanc avec un pixel noir… Les NFT sont avant tout le fruit d’une technologie poussée. Et surtout diablement efficace. La blockchain.

Le monde de l’art numérique n’est qu’une application parmi tant d’autres des NFT. Que l’on aime la blockchain, le Bitcoin ou les cryptopunks, leurs développements nous impacteront tous. Et comme pour tout, il y aura forcément du bon et du moins bon.

On peut fantasmer bon nombre d’applications intéressantes aux NFT. Avec un peu d’investissement de la part de la société, ils pourraient devenir des outils formidables. Remplaçant par exemple les actes notariaux. Nos cartes d’identité, permis de conduire et autres passeports également. Ils peuvent même déjà nous servir de clés d’entrée !

D’un point de vue purement objectif, les NFT semblent bien partis pour s’ériger comme un outil autrement plus utile que la spéculation ou l’art.

Mais d’un point de vue personnel, j’y vois une grande probabilité de révolutionner notre façon de vivre. Nous savions déjà que la cryptomonnaie allait changer notre monde de façon radicale. Cependant, les NFT, qui ne sont finalement que sa continuité, risquent bien de nous bouleverser également. Reste à savoir si le monde va se préparer à l’arrivée des jetons non fongibles ou s’il va la subir.

Rédacteur web spécialisé dans les actualités liées aux crypto-monnaies. J'ai commencé à m'initier au trading également, mais je lui préfère la simplicité de l'investissement long terme. Je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies mais plus particulièrement à la blockchain. Autodidacte, j'ai passé ma vie à apprendre des choses, des trucs et des bidules. Toujours en quête de nouveautés capables de combler ma curiosité, la blockchain s'est montrée parfaite pour cela.

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.