nft bored apes vol jay chou actu nft france

Panique dans le monde des NFT ! L’artiste Jay Chou s’est fait voler un token Bored Ape Yacht Club (BAYC). Celui-ci s’est ensuite revendu pour une somme exorbitante. Ce vol de Bored Apes n’est pas le premier, et ne sera certainement pas le dernier. La célèbre collection de NFT fait des envieux et ceux-ci n’hésitent pas à se servir du phishing pour extorquer les précieux jetons.

  • Comment s’est déroulé le vol ?
  • BAYC, des cibles récurrentes
  • La responsabilité des plateformes NFT dans ces vols

Alerte arnaque dans les NFT !

L’artiste taïwanais Jay Chou s’est vu arracher de nombreux tokens au cours d’une attaque de phishing. Parmi eux figure le NFT BAYC #3738. Un NFT de Mutant Ape a lui aussi été dérobé. Au même moment, un piratage a eu lieu sur le channel Discord officiel du BAYC. Impossible pour l’instant de savoir si ces deux événements sont liés ou non.

Quelques heures après le vol du NFT Bored Ape Yacht Club, l’entreprise de société blockchain Beosin a déclaré que le token avait circulé entre les mains de deux acheteurs. Le montant de la première vente était à 124 WETH tandis que la seconde transaction était de 155 WETH.

Le pirate responsable de ce vol a utilisé le mélangeur de crypto Tornado cash afin de blanchir l’ETH utilisé dans l’opérateur, dans le but de rendre les jetons non identifiables. Aux dernières nouvelles, le détenteur actuel du jeton volé serait une baleine possédant un grand nombre de jetons Bored Apes. Le token aurait été vendu pour 164 ETH sur LooksRare. Cela représente environ 570 000 dollars ! En revanche, les autres NFT arrachés à Jay Chou sont pour l’instant portés disparus. Car à l’heure actuelle, on ne sait pas si la collection de la baleine est composée de NFT volés ou non.

Ce n’est pas la première fois

Les vols de NFT Bored Apes sont de plus en plus fréquents. En effet, il s’agit de la collection de tokens non fongibles la plus précieuse d’après CoinMarket. Depuis la création de la collection, sa valeur collective s’élève à quasiment 1,2 million d’Ethereum ! Mais ce n’est pas tout, puisque ces NFT sont également les plus populaires du marché. Leur notoriété ne cesse de grandir, ce qui explique que les BAYC soient l’objet de tant de convoitise. Créée en avril 2021, la collection de NFT continue de faire parler d’elle, et la valeur de ces jetons croît à toute vitesse. C’est pour cette raison que les tentatives de piratage continuent de grimper : les voleurs ont bon espoir de profiter du succès de ces tokens, quitte à mettre la main dessus de manière frauduleuse.

De manière générale, les investisseurs doivent affronter le risque grandissant de voir leurs tokens subtilisés. Rappelons par exemple le plus grand piratage de crypto-monnaie jusqu’à présent : en mars, un hacker a extorqué 622 millions de dollars au pool de liquidités d’Axie Infinity (AXS). Pour cela, il est passé par Ronin, une sidechain Ethereum réservée au jeu NFT. Le hacker a pu accéder aux fonds par le biais de « clés privées volées ». Cette semaine, il a déplacé une partie des fonds piratés via Tornado Cash.

L’histoire de ce hacker a toutefois une chance de se terminer par un happy end pour les victimes. En effet, il est possible que l’identification des responsables soit plus rapide que prévu. Cela s’explique par deux facteurs qui sont la médiatisation de l’affaire ainsi que de la nature de l’attaque. Mais malheureusement, toutes les arnaques crypto ne se terminent pas de cette manière, puisque les victimes n’obtiennent pas toujours gain de cause. Dès lors, qui est le responsable de ces vols répétés ?

👉 Lisez aussi : Collections NFT féminines : une explosion prévue pour 2022

Des plateformes pas assez sécurisées ?

Les marketplaces de NFT doivent faire de plus en plus face aux arnaques. D’ailleurs, le nombre d’adresses IP illicites utilisées pour réaliser des transactions sur ces plateformes a fortement augmenté au troisième trimestre de 2021. L’argent associé à ce type d’opérations frauduleuses s’élevait à 1 million de dollars à cette période. D’après une étude de Chainalysis datant de février, ce montant a atteint des sommets au dernier trimestre 2021 : il s’élevait 1,4 million de dollars !

Les plateformes doivent ainsi se défendre contre des attaques plus fréquentes et des pirates déterminés. Parmi les cas de vols les plus récents, la marketplace de NFT OpenSea a enregistré 17 cas en février dernier. En effet, 17 utilisateurs ont vu leurs jetons non fongibles disparaître de leur wallet suite à une attaque de phishing. Le coût total du butin récolté s’estime à 1,7 million de dollars.

Par ailleurs, OpenSea s’est fait accuser à plusieurs reprises d’être trop vulnérable pour assurer la sécurité de ses utilisateurs. Les poursuites s’empilent pour la plateforme d’achat de NFT, car ses clients lui reprochent de ne pas prendre des mesures drastiques pour renforcer la sécurité des comptes. Ce manque d’action de la part d’OpenSea est assez peu rassurante pour les investisseurs, surtout lorsqu’on sait à quel point les risques de tentatives de vols de crypto explosent ces derniers mois.

👨‍💼 Président du Club Français des Cryptomonnaies 🎯 Fondateur ALT WRITE SEO 👷‍♂️ Fondateur NFT France

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.