metaverse walmart arrive crypto

Si je vous dis métaverse, vous pensez à… ? Facebook, Mark Zuckerberg ou encore casque de réalité augmentée, ou plutôt casque VR dans le jargon. Mais pas à Walmart. Dans le pire des cas, vous penseriez à une agression sexuelle ou à Roblox. (Oui, je mets ces deux choses sur le même niveau…) D’ailleurs, concernant cette agression, c’est une triste histoire et il faut espérer que des outils seront rapidement mis en place pour éviter toutes ces dérives.

Néanmoins, je suis presque sûr que vous n’auriez certainement pas pensé à faire vos course, humidificateur d’air ou encore composteur. Non, quand on pense au metavers, on pense aux jeux tels que Sandbox, au monde virtuel qu’il propose ou bien à la blockchain, ses crypto monnaies comme le Bitcoin. Pourtant, vous pourrez bientôt aller faire vos courses pour votre bébé (virtuel du coup), flâner à travers les rayons pour choisir votre prochain smartphone ou encore aspirateur. Grâce à l’initiative de Walmart, qui s’invite dans l’univers virtuel !

  • Walmart avait posté une offre d’emploi l’été dernier pour rechercher un expert en cryptographie
  • L’enseigne a déposé sept brevets le mois dernier
  • Elle semble vouloir se tourner vers le métavers avec un magasin virtuel
  • Walmart va également créer sa propre crypto monnaie et des NFT

Qu’est-ce que Walmart ?

Avant d’aborder l’aspect métaverse, on va parler de Walmart. Vous allez vite comprendre en quoi cette annonce est assez insolite. Pour commencer, Walmart est une entreprise américaine transnationale créée en 1962. Elle est spécialisée dans la grande distribution, partout dans le monde.

Elle a d’abord commencé au Etats-Unis, où elle s’est vite fait un nom. Puis elle s’est expatriée en Europe, surtout au Royaume-Uni, avant de s’attaquer au marché asiatique, en Chine et au Japon notamment. En 2013, la société affichait un volume de vente supérieur à 476 milliards de dollars, devenant ainsi la première entreprise mondiale en chiffre d’affaires.

L’entreprise jouit donc d’une renommée mondiale et emploie plus de 2.3 millions de personnes dans le monde. C’est le plus grand géant de la grande distribution, devant Carrefour.

Dans ses magasins comme sur son site, vous pouvez acheter un peu de tout, allant d’aliments surgelés aux bijoux, en passant par les jouets, les produits de santé ou des articles de sport. Et si jusque-là, vous vous demandez encore ce que vient faire Walmart dans le métaverse… Moi aussi.

Aperçu Walmart magasins en ligne
Aperçu du site de Walmart. Source : walmart.ca

La rumeur laisse place à l’annonce de Metaverse

Si c’est bien la première fois que le nom de Walmart est associé au métaverse, ce n’est pas le cas pour la blockchain. Car la société faisait déjà l’objet de rumeurs en fin d’année dernière. Celles-ci prétendaient que l’enseigne allait accepter les paiements en Litecoin. Cependant, elle avait par la suite fait une annonce pour démentir ces affirmations, précisant qu’aucune crypto monnaie n’était acceptée.

Mais des dépôts de brevets rendus public au cours du week-end nous en apprennent plus sur les intentions de la firme. Car certains des brevets concernent la création d’une crypto monnaie et de NFT de l’enseigne. Mais le plus intéressant est que l’un de ces brevets fait mention de la création d’un magasin de vente au détail en ligne, dans lequel la société proposerait des marchandises virtuelles. Ce serait des marchandises déjà vendues par l’enseigne, telles que celles mentionnées plus haut par exemple. Walmart a également déclaré dans un communiqué :

« Nous testons de nouvelles idées en permanence. Certaines idées deviennent des produits ou des services qui arrivent jusqu’aux clients. Et d’autres que nous testons, itérons et dont nous tirons des enseignements. »

Ces brevets ont été déposés il y a moins d’un mois et traduise de l’intérêt que la marque a pour le métaverse. Néanmoins, il peut sembler quelque peu déroutant d’avoir la possibilité d’acheter des couches pour bébé ou bien un four micro-ondes dans le monde virtuel. Même si d’autres produits proposés par Walmart, comme les meubles ou accessoires pour voiture, peuvent y avoir un réel potentiel. Mais, vraiment. Non vraiment, je ne vois pas l’intérêt d’acheter un rasoir dernier cri dans le métaverse… Si vous y trouvez une utilité, dite le moi dans les commentaires !

Walmart ne se limite pas au métaverse

Toutefois, Walmart ne semble pas s’intéresser qu’au métaverse. Si la crypto monnaie que la société veut créer pourrait très bien servir à acheter des produits dans ses magasins virtuels, il semble que celle-ci voit plus loin. Le dépôt du brevet indique :

« Services financiers, à savoir fourniture d’une monnaie numérique et d’un jeton numérique de valeur à utiliser par les membres d’une communauté en ligne via un réseau informatique mondial. »

On peut donc facilement comprendre que cette monnaie sera également utilisable et acceptée dans ses magasins physiques ainsi que sur le site internet. D’autant que Walmart a pour projet de proposer un portefeuille numérique ou « wallet » pour stocker l’actif numérique de la marque.

Néanmoins, bien que cette annonce puisse en étonner plus d’un, d’autres l’ont vu venir. En effet, Walmart avait déjà l’année dernière publiée une offre d’emploi pour un poste d’expert en cryptographie pour diriger sa campagne en Août. L’enseigne s’était également associée à Coinstar et Coinme afin d’installer 200 distributeurs automatiques de Bitcoin dans les supermarchés de la marque aux Etats-Unis.

C’est une fois de plus un signe qui indique clairement que l’adoption des crypto monnaies et de la blockchain est en route. Le métaverse est également très prisé par les géants de l’industrie depuis l’annonce du PDG de Facebook. Il y a donc un grand intérêt à rester alerte et à s’intéresser à ces écosystèmes. Car il semble bien qu’ils façonneront le monde de demain.

Rédacteur web spécialisé dans les actualités liées aux crypto-monnaies. J'ai commencé à m'initier au trading également, mais je lui préfère la simplicité de l'investissement long terme. Je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies mais plus particulièrement à la blockchain. Autodidacte, j'ai passé ma vie à apprendre des choses, des trucs et des bidules. Toujours en quête de nouveautés capables de combler ma curiosité, la blockchain s'est montrée parfaite pour cela.

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.