hublot web3 signvm nft actu nft france news

D’un côté Hublot, la célèbre marque de montres. De l’autre Signvm, agence française spécialisée dans le web3. Le partenariat avec Hublot suit cette stratégie puisque Signvm l’aide à faire passer les montres signées par Takashi Murakami dans le monde des NFT. Une nouvelle fois les NFT rencontrent l’industrie du luxe et se transforment en outil publicitaire. Stratégie à court terme ou révolution ? Nous avons rencontré Baudouin Lamarca et Florian Gloersen de Signvm pour en savoir plus.

  • La collection Takashi Murakami
  • Quand un nom domaine devient synonyme de hype
  • Signvm aide Hublot à sortir sa collection de NFT

La marque suisse Hublot signe une collection NFT avec Takashi Murakami

Hublot, fondée en 1980, est une célèbre marque suisse qui a une place à part dans le monde des montres de luxe. L’alliance de l’or et du caoutchouc imaginée par Jean-Claude Biver réunit le luxe et la modernité. C’est ce credo que poursuit le CEO Ricardo Guadalupe depuis 2012. Pour continuer dans cette lancée, Hublot a signé un partenariat avec l’artiste japonais Takashi Murakami. Connu par son imaginaire proche du manga, utilisant des couleurs criardes et des formes sphériques (par exemple des ballons ou des fleurs), Murakami est un des artistes les plus cotés au monde. Son œuvre s’est incarnée dans les formats les plus divers, de vignettes en petit format aux installations monumentales.

Ce partenariat avec Hublot était donc un nouveau défi pour l’artiste japonais. Cet imaginaire à mi-chemin entre la culture pop et la tradition nippone a donné lieu à deux séries de montres: 200 modèles black et 100 modèles saphir. L’artiste a réussi à garder une ligne épurée en proposant des bracelets les plus minimalistes possibles, quasi transparents pour le modèle Saphir. Murakami a utilisé sa fleur colorée et humanisée qui est une de ses signatures pour les cadrans. Cette alliance de la culture pop et de l’élégance permet à Hublot de conquérir un nouveau public.

Signvm fait entrer Hublot dans l’ère du web3

Le partenariat avec Signvm est la suite de la collaboration avec Murakami. Signvm est un accélérateur et fond d’investissement français spécialisé dans le web3 et le secteur blockchain. Signvm va aider Hublot à se créer une communauté et ainsi de nouveaux clients potentiels. L’équipe Signvm nous a expliqué les coulisses de cette coopération.

Cette collaboration était nécessaire pour appréhender le fonctionnement des réseaux sociaux sur ce marché. Nous les avons ainsi aidé à acquérir l’Ethereum Name Service hublot.eth que la marque arbore fièrement sur son Twitter. Cette signature est maintenant un passage obligé dans la communauté web3 pour être pris au sérieux et Signvm le sait. L’agence a ainsi réussi à créer un engouement autour de cette incursion de Hublot dans le web3. » explique Baudouin Lamarca, Chef du développement Marketing chez Signvm

Cet exemple montre toute la difficulté d’une conversion web3. L’équipe Signvm explique :

Il ne s’agit pas simplement d’adopter une nouvelle technologie. Le plus important est d’en comprendre les codes, comment les communautés se forment, comment elles vont juger de la pertinence d’un projet. Les communautés web3 sont en grandes parties composés d’autodidactes très exigeants. Il est donc impossible d’importer tels quels les anciens codes publicitaires.

Des NFT de luxe pour Hublot

Une fois la communauté initiale créée, Hublot a pu passer à la seconde étape. Le partenariat avec Murakami s’est donc poursuivi pour mettre en place une collection de NFT, deux séries de 108 et 216 modèles imitant les deux séries de montres sur un mode pixelisés.

Chaque possesseur de montre a ainsi reçu un NFT de la série correspondant et une petite partie a permis de récompenser certains membres de la communauté. Le but n’était donc en aucun cas de vendre ces NFT mais de créer une hype autour de cette collection, c’est pourquoi le nombre de NFT était très limité. Cette stratégie a fonctionné car les holders des NFT ne s’empressent pas de les brader. Au contraire, ceux qui les ont mis en vente sur Opensea savent qu’ils sont les premiers à posséder un NFT signé Hublot. Ainsi, le prix de vente le moins cher est à 88 ETH, soit 158 000 dollars.

La marque a-t-elle réussi son entrée dans le web3 ?

Malgré le prix, il est tout à fait cohérent avec la rareté de ces NFT et le prix des montres Hublot. On peut cependant se demander ce qui fait la plus-value de cette collection. Elle permet en effet de montrer que Hublot veut avoir une place dans le monde des NFT. Pourtant, on aurait pu attendre un peu plus d’originalité de la part de l’horloger. Les usages des NFT se sont multipliés depuis les derniers mois. Or, ces NFT ne servent qu’à apporter une aura à ses détenteurs. Il s’agissait probablement d’un test du marché ! Les prochaines collections de NFT seront donc cruciales pour savoir si cette stratégie a été payante.

Depuis plusieurs mois, l’univers du luxe se tourne vers le web3. Les marques de vêtements ou de maroquinerie ont fait les premiers pas. Hublot poursuit ce chemin en important sa collection de montres avec Murakami dans le monde des NFT. Ce premier test a fait parler de la marque dans les communautés web3. Est-ce suffisant ? Sans doute pas. On voit ici que du chemin reste à faire pour que l’ancien monde rencontre le nouveau.

Professeur de philosophie et investisseur dans les cryptomonnaies et les métavers. Ayant toujours écrit, mon intérêt pour les cryptomonnaies m'a naturellement conduit à devenir rédacteur pour partager mes connaissances dans ce domaine.

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.