enjin web3 metaverse play to earn nft polkadot

Il était dans les tuyaux depuis l’été 2021 déjà. Qui ça ? Le parachain Efinity. Développé sur l’écosystème Polkadot, il s’intéresse aux jeux qui existent sur les blockchains à contrats intelligents. En d’autres termes, les blockchains les plus intéressantes ! Les parachains de Polkadot sont des projets blockchains qui bénéficient de l’écosystème Polkadot pour se développer. C’est à dire un cadre optimisé et sécurisé. Pour gagner cette place, Efinity a du remporter des enchères. Ainsi, pour être un parachain, il faut déjà avoir une grande base d’utilisateurs potentiels.

  • Enjin va croquer le Web3
  • Les parachains de Polkadot, l’outil idéal
  • Les « sous-réseaux » d’Avalanche, concurrents sérieux !

Efiniti d’Enjin choisit Polkadot pour développer une solution NFT

Et Efinity a en effet une grande base d’adeptes, et d’utilisateurs. Il s’agit du parachain de la société blockchain Enjin. Après avoir annoncé le lancement, le premier parachain du réseau Polkadot dédié aux NFT va voir le jour. Les NFT, qu’on définie par Non fungible token, ou jetons non fongibles.

L’écosystème d’Efinity devrait accueillir plus de 100 jeux et applications basés sur la blockchain, dont le premier est CryptoBlades, un jeu de NFT à gagner qui compte plus d’un million d’utilisateurs (il se trouve actuellement sur cinq blockchains à contrat intelligent, Efinity devant devenir la sixième).

Comment ça marchera concrètement ? L’écosystème d’Efinity devrait accueillir plus de 100 jeux et applications. Tous, basés sur la blockchain, évidemment. Parmi eux, CryptoBlades. Un jeu ou l’on gagne des NFT et qui compte déjà plusieurs millions d’utilisateurs. Actuellement, il est accessible via 5 blockchains à contrats intelligents. Avec Efinity, cela fera 6 !

En novembre dernier, Enjin a renforcé ses plans de développement de son métavers Efinity à hauteur de 100 millions de dollars. Le premier financement important de la plateforme a eu lieu en juillet dernier, lorsqu’elle a levé 19 millions de dollars lors d’une vente privée de jetons menée par Crypto.com Capital, DFG Group et Hashed, suivie d’une vente publique de jetons de 20 millions de dollars par CoinList en juillet.

Enjin avance avec le metaverse en tête

Les efforts d’Enjin pour renforcer sa présence dans le monde des metaverses, du Web3 et des NFT ne date pas d’hier. En novembre dernier déjà, l’entreprise annonçait un renforcement de ses plans de développement en matière de metaverse. Efinity devait donc recevoir une enveloppe de 100 millions de dollars. Un premier financement important pour cette plateforme avait déjà eu lieu en juillet 2021. A cette époque, le projet avait levé 19 millions de dollars lors d’une vente privée organisée par des géants du secteur. Crypto.com, Capital, DFG Group et HAshed s’étaient réunis pour lever ce capital. Une autre vente, publique celle-ci, organisée par CoinList, avait levé 20 millions de dollars en juillet de la même année.

« Les NFT et leurs applications ont parcouru un tel chemin au cours de l’année écoulée », a déclaré le directeur de la technologie d’Enjin, Witek Radomski, à CoinDesk dans une interview. « L’infrastructure pour les soutenir à l’échelle doit être construite, avec des projets comme celui-ci faisant vraiment avancer l’espace pour tant d’utilisateurs. »

Les parachains Polkadot permettent aux projets individuels de créer leurs propres blockchains dédiées à l’échelle, une solution de rechange aux plateformes basées sur les NFT qui encombrent souvent leur réseau avec de gros volumes de transactions.

Le metaverse figure donc en haut des priorités d’Enjin. Et en ayant recours aux parachains de Polkadot, l’entreprise ne s’est pas trompé. Les parachains de Polkadot permettent aux projets individuels de créer leurs propres blockchains. Ainsi, ils disposent d’un réseau propre, à leur taille, correspondant parfaitement à leurs besoins. Au lieu d’utiliser les blockchains principales, comme celles qui hébergent la plus part des NFT. Et qui encombrent le réseau, ce qui cause souvent des frais énormes et des transactions lentes.

Les parachains de Polkadot ne sont pas les seuls à lorgner sur le Web3, NFT & Metaverse

L’annonce d’Enjin intervient à un moment où les écosystèmes rivaux de la nouvelle technologie de Polkadot commencent à trouver leurs propres bases. Avalanche a récemment annoncé un fonds de 290 millions de dollars pour promouvoir les applications NFT et de finance décentralisée (DeFi) sur ses  » sous-réseaux « , dont le premier est la populaire plateforme GameFi DeFi Kingdoms.

Pourtant, Polkadot ne jouit plus de son monopole. Les concurrents commencent à se faire nombreux. C’est dans ce contexte que l’annonce d’Enjin a secoué la cryptosphère. Avalanche, par exemple, a récemment annoncé un fond de 290 millions de dollars pour promouvoir les applications NFT et DeFi (Finance décentralisée) sur ses sous réseaux. Les sous réseaux, l’équivalent des Parachains de Polkadot.

Enjin a donc préféré l’écosystème de Polkadot, déjà validé par Kusama, le Canary Network de Polkadot. En d’autres termes, le crash test, la version bêta de Polkadot. Une sécurité supplémentaire donc pour Enjin, qui ne semble pas vouloir s’arrêter là avec les NFT et le Web3. En parallèle d’Efinity, des versions bêta d’une place de marché et d’un portefeuille NFT doivent voir le jour d’ici mars. Son nom ? NFT.io.

D’autres projets dont l’extension à Efinity a été confirmée sont Lost Relics, Dvision Network, SwissBorg, MyMetaverse, Age of Rust et le plugin Twitch de PlayNFT, selon un communiqué de presse.

Autant de projet qui seront à priori rattachés à Efinity. Un rattachement qui a même été confirmé pour Lost Relics, Dvision Network, SwissBord, MyMetaverse, Age of Rust. Et également un plug in Twitch, PlayNFT, qui présuppose l’arrivé des Tokens Non Fongible sur la pateforme. Toutes ces annonces ont été confirmées par communiqué de presse.

👨‍💼 Président du Club Français des Cryptomonnaies 🎯 Fondateur ALT WRITE SEO 👷‍♂️ Fondateur NFT France

Laissez un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.